Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AVEC -Association Valorisant l'Expression Créative- Apprivoiser sa créativité

Préserver les gorilles pour les futures générations

26 Janvier 2007, 16:01pm

Publié par Béatrice Mora

Le gorille des montagnes est l'espèce la plus menacée. Il en reste moins de 90 000 sur un territoire situé à cheval entre le Rwanda, l'Ouganda et la République Démocratique du Congo.

Sigourney Weawer est revenue sur les traces du tournage de "Gorille dans la Brume" (1986), dans lequel elle incarnait Diane Fossey, ardante défenseuse des gorilles de 1967 à 1985, où le 26 Décembre, elle a été assassinée.

Gràce à cette femme déterminée et courageuse, les gorilles ont commencé à être perçus comme des individus et une famille proche de la notre. En effet, nous partageons 98% de nos gènes avec eux. C'est pour cela que la présence de l'homme peut leur être préjudiciable en raison des maladies que nous pouvons leur transmettre.

Diane Fossey, en 18 ans, a crée la réserve des Virunga pour les protéger.

En effet, 3 situations sont les causes de leur mort précoce et de leur disparition :
    - les infections
    - la défense de sa famille
    - le braconnage

Les braconniers posent des pièges pour antilopes et les gorilles se prennent dedans. Des patrouilles sillonnent le parc en essayant de trouver et d'éliminer les pièges.

Les bébés gorilles peuvent être kidnappés pour être revendus à des collectionneurs privés. Souvent le seul moyen d'avoir le bébé est de tuer sa famille.

Les gorilles sont végétariens et vivent selon un groupe très organisé où chacun à sa place. Il y a le chef du groupe : le gorille dos argenté, un mâle plus jeune : un dos noir, le gardien, et 3 à 4 gorilles femelles matures. Les bébés dépendent de leur mère les 3 premières années de leur vie.
Ce qui permet de les distinguer, est une empreinte que chacun a sur le nez, comme nos empreintes digitales de la main.


La population est pauvre et les régimes politiques de ces pays, instables. En 1994, la guerre du Rwanda entre Tutsie et Hutu, a été la 2è crise humanitaire après la seconde guerre mondiale.

Par conséquent, le tourisme est un élément fondamental pour sauver les gorilles et permettre à la population de reprendre pied dans son pays. 5% des revenus du parc sont reversés aux habitants.

Le fait que des gens se déplacent, notamment au Rwanda, pour voir les gorilles montre à la population que les gorilles ont un intérêt économique et par conséquent, qu'il vaut mieux les garder vivants que les tuer.

Le tourisme et la préservation de la nature sont des atouts majeurs et essentiels pour sauver les gorilles. Les familles ont 1 petit tous les 4 ans. La population progresse donc lentement.

Depuis 20 ans, la population de gorilles dans la réserve de Virunga a augmenté de 20 individus.


Sigourney Weawer est actuellement la présidente de   La Fondation Internationale Diane Fossey pour la sauvegarde des gorilles. Un orphelinat a été construit à Roskar (Orthographe ?) au Rwanda.

Informations recueillies lors d'un documentaire sur France 5, un après- midi de Décembre 2006.


Fondation Diane Fossey (en anglais): http://www.gorillafund.org

Commenter cet article