Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
-Ateliers d'Expression Créative- Dordogne

JOURNEE NATIONALE DE MOBILISATION CONTRE LA LOI SUR L'IMMIGRATION

17 Octobre 2007, 10:25am

Publié par Béatrice Mora

FLORIMOND GUIMARD : DELIT DE SOLIDARITE ?



Tous à Poitiers le samedi 20 octobre
  14h30 Palais de justice

Le 22 octobre 2007, Florimond Guimard, professeur des écoles à Marseille, militant du SNUipp/FSU et du RESF 13, est convoqué devant le tribunal correctionnel d’Aix en Provence, pour s’être opposé à l’expulsion d’un parent d’élève un an plus tôt. Il est poursuivi pour « violence en réunion avec arme par destination » suite à la plainte de policiers.

Il encourt 3 ans de prison et 45 000€ d’amende.

    Les faits : le 11 novembre 2006, au cours d’une manifestation à l’aéroport de Marignane rassemblant près de 200 personnes contre l’expulsion d’un père de famille de 2 enfants scolarisé à Marseille, Florimond Guimard a suivi à distance avec sa voiture le véhicule de police qui emmenait le père de famille à expulser. Aucun blessé n’a été à déplorer ce jour, si ce n’est un jour d’ITT concernant un policier dont le pouce avait heurté une barrière. Suite à cette mobilisation le parent d’élève a été libéré le soir même.

Les risques : Florimond Guimard n’est pas un délinquant
adepte des violences. C’est un citoyen, militant syndical et particulièrement investi dans le Réseau Éducation Sans Frontières. C’est un pédagogue dont le travail est reconnu. Il risque d’être condamné pour s’être opposé à une politique inhumaine et en contradiction avec toutes les valeurs républicaines partagées dans notre pays.

  Nous demandons l’arrêt immédiat des poursuites contre ce militant et contre toutes les personnes poursuivies en raison de leur soutien aux personnes sans papiers.

Cet été, le gouvernement a poursuivi sa politique à l’encontre des sans-papiers, des familles et de leurs enfants. Pour autant la mobilisation n’a pas faibli et a empêché un certain nombre d’expulsions.

Nous n’acceptons pas cette situation qui oblige des enfants et leurs parents à vivre sous la menace et demandons le droit à l’éducation, le droit de vivre en famille pour tous.

L’indignation de la communauté éducative grandit autour des mises en examen et procès à l’encontre des citoyens et militants, coupables du délit de solidarité .

(Florimond Guimard, Martine Deprister, François Auguste, les 4 syndicalistes de Méru…).

Signez la pétition sur le site RESF: www.educationsansfrontieres.org

Premiers signataires : RESF, FSU, CNT, Sud Education, Collectif contre les expulsions et pour le droit de vivre en France, Cimade, LCR, Alternatifs, MRAP, ...

Non à la criminalisation de l'action citoyenne et militante !

Commenter cet article